L'imperméabilisation Sécurité et longévité

L'imperméabilisation
L'imperméabilisation
L'imperméabilisation
L'imperméabilisation
L'imperméabilisation
L'imperméabilisation
L'imperméabilisation
L'imperméabilisation
L'imperméabilisation
L'imperméabilisation
L'imperméabilisation

Il existe 4 types d’imperméabilisation, classifiés en I1, I2, I3 et I4 sous forme de peinture à base de résine élastomère ou de RPE (Revêtement Plastique Epais spécifique) talochée.

Plus le coefficient d’imperméabilisation est élevé, plus le grammage au m2 est important Dans tous les cas, au préalable, les travaux préparatoires et d’apprêts classiques aux DTU des façades doivent être effectués. Dans le cas particulier des catastrophes naturelles par sécheresse, les revêtements I2, I3 et I4 sont très souvent utilisés non pas pour leur qualité d’imperméabilisation mais pour leur élasticité naturelle. Autrement dit, la résine élastomère (peinture très épaisse) est privilégiée à l’enduit. Cet enduit étant par nature moins élastique.